Le Club

 ACCUEIL

Retour à la page d'accueil


 ÉTHOLOGIE

Émotions, comportements, intelligences animales...


LE CHEVAL

Connaître le cheval pour bien vivre avec


L'ÂNE

En savoir plus sur l'âne, cet incompris...


 LE FURET

Mieux  comprendre son comportement  et ses besoins


CHINCHILLA

Un petit mammifère très spécifique


AUTRES ANIMAUX

Oiseaux, poissons, chèvres, vaches etc.

 

Consultez l'ensemble de nos produits pour animaux

 

RUBRIQUE : CHINCHILLA

--> AUTRES ARTICLES A LIRE

Anatomie du chinchilla

Par Emilie Coulon, éleveuse

Le chinchilla sous toutes ses coutures !

Longueur du corps environ 20 à 25 cm
Longueur de la queue 15 à 20 cm
Longueur des moustaches 20 cm
Longueur des oreilles Entre 4 et 6 cm environ. Elles sont rondes et mobiles
Nombre de dents 20 dents au total.
Sur chaque mâchoire il y a : 2 incisives/2 prémolaires/6 molaires
Couleur originelle grise
Température corporelle Environ 37 à 38°C
Poids adulte Environ 500 à 600 g
Certains reproducteurs atteignent plus de 800g
Espérance de vie 10 à 15 ans en moyenne
parfois jusqu’à 20 ans
Maturité sexuelle A partir de 4 mois pour les femelles
A partir de 6 mois pour les mâles
PAS DE MISE EN COUPLE AVANT 1 AN ET 550g MINIMUM
Gestation 111 Jours
Nombre de petits par portée 1 à 5 petits
Les primipares n’ont qu’un petit généralement

La femelle présente 3 paires de mamelles
Poids à la naissance 40 à 60 g en moyenne


MORPHOLOGIE GENERALE
Chez le mâle, la distance entre l'anus et le méat urinaire est visible et mesure environ 1 cm. A l’inverse, chez la femelle le méat urinaire et l’orifice du vagin sont collées à l'orifice anal, séparées seulement par un fin pli cutané.

La tête
La tête est plus ou moins ronde et massive ou triangulaire et est dotée de petites oreilles (rondes, mobiles et presque sans poils) et de larges vibrisses (larges moustaches)

Les membres
Les membres antérieurs (avant) sont les plus courts et munis de 4 doigts plus un 5ème doigt plus court. Il sert souvent au chinchilla pour prendre des petits objets, de la nourriture, ou bien pour escalader les parois de sa cage. Les membres postérieurs, plus longs sont munis de 3 doigts plus un 4 ème atrophié, lui servent à se tenir assis et sauté jusqu’à 1m de haut.

La fourrure
Unique dans tout le règne animal, elle est dense, soyeuse, sa fourrure comporte deux types de poils :
- le poil de garde (parfois appelé le poil de jarre) : poil le plus long de structure classique, assez épais, qui le protège du froid et de la déshydratation ;
- le poil de bourre : poil le plus court, d’une très grande légèreté, il constitue l’essentiel du pelage qui structure et soutient l’ensemble de la fourrure.

La fourrure du chinchilla est la fourrure la plus dense des espèces terrestres à raison 20 000 poils par cm² et plus de 50 poils par follicule. Dans son milieu naturel, si le chinchilla est surpris par un prédateur, il utilise une défense bien particulière appelée le « lâché de poils ». Il se détache ainsi de ses poils ce qui lui permet de se dégager et de fuir.

Les yeux
Les yeux du chinchilla sont vifs, ronds et noirs. Ils peuvent être aussi rouges (rubis), rosés, ou avec des reflets bleus selon les mutations. Les yeux sont un bon indicateur de santé, s’ils coulent ou sont vitreux, c’est signe d’un problème à déterminer rapidement.

La queue
Elle est très épaisse, touffue est de longueur variable selon les origines de l'animal. Recourbée (signe de bonne santé), elle est couverte de poils tous hérissés, raides, rêches et de couleur quasi similaire au reste du corps. Il s’agit tout simplement de la fin de la colonne vertébrale de l’animal qui lui assure un rôle de soutien en position assise et aussi de balancier. Elle se casse facilement ! Attention aux mauvaises manipulations.


Régulation de la température corporelle
Le chinchilla ne dispose pas de glandes sudoripares, par conséquent, il ne transpire pas et est sujet aux coups de chaleur (fatal si ce n’est pas pris à temps). La régulation de la température du corps de l’animal se fait par les oreilles qui sont très fines et irriguées. Il ne peut supporter des températures supérieures à 28°C, sa vie en dépend.

Phénomène de coprophagie
Comme beaucoup d’autres animaux, le chinchilla est coprophage, cela signifie qu’il mange ses excréments. Ainsi, par cette action, il réabsorbe vitamines et bactéries nécessaires au bon fonctionnement de son tube digestif. Pour préserver un bon transit et sa flore intestinale, le chinchilla doit adopter une alimentation pauvre en graisses, minéraux et sucres, mais très riches en fibres. L'apport de protéines est aussi indispensable et il convient d'éviter tout changement brutal du régime alimentaire, afin de ne pas perturber son organisme.

Croissance des dents chez le chinchilla
La bouche du chinchilla est petite et cache des incisives orangées. La croissance de ses dents est continue : environ 6 cm par an ! Ce phénomène s’explique par l’absence d’émail.

Cette croissance est freinée tout naturellement lorsque l’animal s’use molaires (grâce au foin) et incisives (grâce à la cholla, aux pierres à ronger, aux bâtons de noisetiers). Une mauvaise usure ou un problème génétique au niveau des dents cause d’énormes ravages chez ce petit rongeur.


Retrouvez l’article complet : http://www.leschinchillasduboisjoli.fr/69.html

ARTICLE PROPOSE PAR

 

Emilie COULON
Elevage les Chinchillas du bois joli - Croc’Chichis – France : www.leschinchillasduboisjoli.fr