Le Club

Consultez l'ensemble de nos produits chiens

 

EDUCATION DU CHIEN

--> AUTRES ARTICLES A LIRE

Faut-il avoir peur des chiens ?

 par Laurence Bruder Sergent
Comportementaliste
www.comportement-canin.com


L’actualité est riche d’évènements traumatisants de morsures allant de la blessure légère jusqu’à la mort de la victime (et du chien).

Oui, les chiens ont des dents.
Oui, ils s’en servent tous les jours.
Pour manger, pour attraper leurs jouets, pour transporter leur peluche d’une pièce à l’autre, rapporter un bâton, et s’ils n’ont pas d’autre solution, pour mordre.

Il est question de 10 à 500 000 morsures selon les sources, dont 1 à 2 mortelles par an sur les 24 dernières années. 2007 est exceptionnelle dans le mauvais sens.
La loi de 1999 ambitionne l’extinction de certains chiens et un contrôle précis des autres. S’il paraît de bon sens de restreindre la détention de chiens utilisés pour le combat ou pour l’attaque par certaines populations, il est important de faire la part des choses : les chiens dits dangereux ne représentent qu’1% du nombre des morsures totales.

Un regard lucide sur l’actualité

Qu’ils soient éleveurs, dresseurs, éducateurs, comportementalistes, toiletteurs, gérants de pensions ou vétérinaires, les professionnels du chien sont unanimes : il n’y pas de race de chien prédisposée à la dangerosité. Malgré le manque d’étude scientifique complète, les quelques travaux de recherche entamés jusqu’à présent prouvent qu’il n’y a pas de génétique de l’agressivité. Autrement dit qu’aucun chien ne naît dangereux, qu’il le devient à la faveur des expériences qu’il vit ou qu’on lui impose.

Le législateur veut encore durcir une loi qui était loin d’être parfaite, il y a de quoi se faire des poils blancs lorsque l’on est un rottweiler. L’opprobre est jetée sur ces chiens qui n’ont pourtant de dangereux que le regard que l’on porte sur eux.

Remettre les éléments dans leur contexte

Il est important de comprendre que, dans notre société, chacun a sa place et doit respecter celle de l’autre. Le chien doit être civilisé et mentalement stable, son maître doit en avoir le contrôle dans la rue (maîtrise de la conduite en laisse, respect de la loi de 1999) et attentif à la maison (ne jamais laisser seul un enfant avec le chien, guetter ses signes de nervosité), le passant doit être responsable (pas de mouvements brusques ou de cris) et les enfants informés (un chien n’est pas un jouet, il faut le laisser tranquille lors de ses activités basiques – manger, dormir, jouer –).

Il est tout à fait exact que l’on peut tomber sur un chien dérangé psychologiquement au coin de la rue, et que cet animal pourra être belliqueux. Comme il est tout à fait possible de croiser un humain psychopathe une fois dans sa vie. Est-ce pour autant que nous restons enfermés chez nous ?

Si vous avez un doute au sujet d’un chien dans votre entourage, n’hésitez pas à le signaler aux autorités. Le projet de loi en cours d’examen renforcera la prévention et donnera la possibilité aux autorités locales de faire procéder à une évaluation comportementale de l’animal suspect. Il sera alors possible d’être rassuré et de répondre de manière adéquate aux peurs de chacun.

 

ARTICLE PROPOSE PAR

 
Article écrit par Laurence Bruder Sergent
Comportementaliste
www.comportement-canin.com

 

auteur du livre « la cause des chiens »

 

 

Consultez l'ensemble de nos produits chiens

Notre best seller !Comprendre, éduquer le chien, sans violence 
couverturebruder150
 

 

Phyto
anti-tiques
anti-tique
 

 

Kong Classique
un best seller !
JJL9000