Le Club

Consultez l'ensemble de nos produits chiens

 

QUI EST LE CHIEN ?

--> AUTRES ARTICLES A LIRE

Bien communiquer pour bien
cohabiter avec son chien


Par Danièle Mirat, comportementaliste

www.communicanis.com

Des notions de bases

 

Vivre avec un chien c’est cohabiter avec un être vivant d’une espèce différente de la nôtre. Réussir cette cohabitation nécessite de bien se comprendre et d’avoir quelques clés pour bien communiquer.

 

Que ce soit un chien de race molossoïde, parmi lesquelles il y a un nombre important de sujets au très fort tempérament, ou que ce soit un petit chien dit « de compagnie », les relations réussies sont basées sur:

 

1.  une connaissance des conduites sociales et de communications canines

2.  une connaissance des techniques de base de l’apprentissage

3.  l’autorité, la fermeté des maîtres pour imposer les règles nécessaires pour une vie harmonieuse en groupe

 

Connaître le mode de communication du chien

 

Sans la connaissance des conduites sociales et de communications canines, comment comprendre et interpréter avec pertinence les comportements de son compagnon ? 

 

Le risque le plus courant, est de penser que le chien se comporte comme le ferait un être humain à sa place.

Un déplacement et une approche rapide sont considérés par le chien comme une agression. C’est cependant souvent ainsi qu’ils nous voient avancer vers eux (surtout les enfants !) parfois tout gais et tout sourire (je dirais « toutes dents dehors ») ce qui se révèle plutôt menaçant du point de vue canin.
Pourtant, de notre point de vue il n'y a là rien d’inquiétant dans notre comportement ! A part cette innocente et joyeuse  précipitation à aller spontanément vers l’autre !?


De même que regarder l’autre droit dans les yeux pour un chien est carrément une provocation, alors que nous trouvons qu’il n’est pas franc de ne pas regarder l’autre en face !


Se frotter, s’appuyer de tout son corps, du museau ou de la patte sur un congénère ou sur nous, peut nous sembler un geste affectueux de la part chien. En fait, il n’en est rien, il cherche à marquer sa dominance sur l’autre !


Quand un chien ne parvient pas à comprendre ce que l’on attend de lui, cela suscite souvent sa peur. C’est capital de savoir bien reconnaître comme telle cette émotion chez son animal, pour ne pas aggraver la situation. Il est juste alors de se demander si nous avons été clairs dans nos commandements et si ce ne sont pas tout simplement nos messages qui sont illisibles pour lui. 

Ces quelques exemples ordinaires de conduites canines en disent déjà long sur ce qui différencie nos deux espèces, et comment spontanément nous les interprétons de notre seul point de vue humain.

 

 

Nos gestes et nos attitudes sont capitales pour le chien

 

Sans la connaissance des techniques de base de l’apprentissage, comment se faire bien comprendre de son compagnon ?

 

Le risque le plus courant est de favoriser le langage verbal (système de communication privilégié des humains entre eux), alors que le chien utilise le langage non verbal renforcé par du langage para-verbal.

 

Le non verbal englobe tous les gestes (les postures, les mimiques, les attitudes, les regards, la distance ou les rapprochements)

Le para-verbal  est là pour renforcer le non-verbal ou le verbal. Cela concerne des sons dans un très vaste registre d’intonations (aboiements, jappements, hurlements, grognements, gémissements etc.).

 

Les êtres humains communiquent entre eux principalement par la parole avec le choix des mots (le verbal), mais pas seulement. Ils utilisent aussi beaucoup les gestes (le non verbal) ainsi que les tons et les modulations de la voix (le para-verbal). Ces 2 derniers canaux de communication complémentaires venant ponctuer, souligner, renforcer leurs propos.

En déplaçant et utilisant leur corps en une vaste gamme gestuelle et sonore, nos chiens « parlent » un langage riche et varié pour exprimer leurs états émotionnels, leurs intentions, leurs besoins, leurs désirs.

Même si pour nos compagnons nos mots n’ont pas de sens, ils ont la capacité d’en mémoriser un très grand nombre, et nous pouvons leur apprendre à les associer à une action. Mais sans accès à la signification de nos propos, c’est donc au ton de notre voix, à nos gestes et attitudes que le chien accordera la plus grande importance.

 

Voilà pourquoi avant d’affirmer que votre chien ne comprend rien, qu’il n’est pas intelligent, mais têtu, paresseux ou indépendant, demandez-vous d’abord si vous vous êtes bien fait comprendre ! 

 

Êtes-vous sûr d’avoir été clair dans la manière d’obtenir ce que vous vouliez de lui ? Pour nous comme pour l’espèce canine, c’est la concordance de tous les systèmes de communication employés qui  crédibilise le message et augmente sa capacité d’être perçu avec justesse. 

 

ARTICLE PROPOSE PAR

 
Danièle Mirat
 comportementaliste Homme/chien, Homme/chat
www.communicanis.com

 

 

Consultez l'ensemble de nos produits chiens

 

Phyto
anti-tiques
anti-tique
 

Phyto Calm
Pour apaiser votre chien
calme
 

 

Notre best seller !Comprendre, éduquer le chien, sans violence 
couverturebruder150
 

 

Sac de transport